La réflexologie, une technique précise

La réflexologie est l'action de stimuler des zones situées à divers endroits du corps que l’on appelle zones réflexes. Elles représentent une cartographie, une projection miniature de toutes les parties du corps et des organes.
Par cette stimulation nerveuse et énergétique de la zone, le praticien induit une action de prévention, de régulation, de l'ordre du réflexe c'est-à-dire une réaction motrice innée, stéréotypée, involontaire, automatique à une stimulation interne ou externe, sur une autre partie du corps. Son but est de rétablir l'homéostasie dans le corps. Tous les systèmes sont représentés au travers ces zones réflexes : locomoteur, respiratoire, urinaire, reproducteur, lymphatique, immunitaire, endocrinien, cardio-circulatoire, digestif, nerveux, ainsi que les organes des sens.

Ces techniques de "toucher spécifique" (acupression & digitopuncture) permettent de traiter l’organisme de façon holistique et respectueuse, aidant ainsi le corps à retrouver une régulation autonome, naturelle et globale. Les manipulations des zones réflexes s’adressent à la fois au système nerveux central, sur la base du toucher qui engendre des pressions ressenties, mais également au système nerveux neurovégétatif (autonome) qui est inconscient, que nous ne maîtrisons pas.

 

 

Les différents types de réflexologieS PRATIQUEES AU CABINET

 

Chaque séance est unique. Dans ce sens, je peux être amené (en fonction de la situation ou des attentes exprimées)  à me focaliser sur une technique en particulier ou bien aborder plusieurs zones du corps durant le soin.

 

• La réflexologie plantaire :

Il s'agit de pressions sur des zones des pieds et jambes à l’aide des doigts et parfois d’un stylet. Son action est douce et très détendante, même si des zones sensibles peuvent ressortir.

L'action que je propose est à la fois basée sur une approche énergétique (basée sur la médecine traditionnelle chinoise et l'ayurveda) et métabolique (un trouble s'inscrit au travers d'interactions organiques).

Les orientations prises durant le soin sont basées sur le dialogue effectué en début de la consultation, mais également aux ressentis que je peux avoir durant la séance, ainsi qu'aux réactions de la personne qui reçoit le soin.

 

• La réflexologie dorsale et vertébrale :

Il s'agit de pressions des doigts, de pétrissages, d'effleurements sur des zones du dos (depuis le sacrum, jusqu'aux cervicales et l'occiput). Les techniques sont proches du shiatsu.

Mon approche est principalement basée sur le système nerveux périphérique (présent pour une grande partie au niveau de 31 paires de nerfs vertébraux qui assurent le bon fonctionnement des organes internes) ainsi que l'énergétique chinoise (méridiens et points d'acupression).

Dans la symbolique du corps, la colonne vertébrale représente la "verticalité" de l'Homme, autrement dit sa capacité à se positionner puis avancer droit sur le chemin de sa vie (sans constamment regarder ce qui est passé et ce qui est à venir) . Le travail sur cette zone est par conséquent très intéressant pour bon nombre de troubles pycho-émotionnels et physiques, ainsi que l'ancrage dans le temps présent.

NB : des troubles importants au niveau vertébral contre-indiquent l'utilisation de cette approche réflexologique.

 

• La réflexologie faciale :

Il s'agit de pressions des doigts ou à l'aide d'un stylet sur des zones du visage et du crâne.

Son action est extrêmement douce et agréable ; elle vise un rééquilibrage du système nerveux central, permet de focaliser l'action sur un ou plusieurs système du corps et engendre un effet hypotenseur.

La cartographie que j'utilise au niveau des points réflexes est basée sur les grands systèmes du corps humain (nerveux, cardio respiratoire, génital etc...) ainsi que le trajet de certains méridiens (via la médecine traditionnelle chinoise)

 

• La réflexologie palmaire :

Il s'agit de pressions des doigts sur des zones précises des mains et des bras.

Son action est peu invasive, elle convient très bien à tous les publics (des enfants par exemple)

Tout comme pour la réflexologie plantaire, je propose à la fois une approche énergétique (basée sur la médecine traditionnelle chinoise et l'ayurveda) et métabolique (un trouble s'inscrit au travers d'interactions organiques)

L'action des réflexologies vise à mobiliser les ressources internes de la personne qui sont composées de ressources physiologiques et de ressources psychiques et émotionnelles, induisant ainsi un processus d'aide à la régulation et de prévention.

 

Les huiles utilisées durant les soins :

  • Huiles de sésame, tournesol ou colza BIO et désodorisées
  • Huiles d'Argan et d'abricot BIO pour le visage
  • Huiles essentielles ciblées (sauf pour les enfants et femmes enceintes et dans le cadre de certaines pathologies)

La réflexologie peut aider dans de nombreux dysfonctionnements, désordres physiques ou émotionnels. Si certains sont clairement identifiés et exprimés par la personne, d’autres mal-être sous-jacents peuvent apparaître au fil du suivi :

 

Les mal-être PHYSIQUES QUE J'aborde par les réflexologies

 

• Fatigue chronique et manque d'entrain
• Douleurs articulaires et/ou musculaires
• Difficultés motrices
• Difficultés d'endormissements et/ou réveils nocturnes fréquents, insomnies
• Céphalées ou migraines (maux de têtes chroniques)
• Désordre alimentaire
• Troubles digestifs
• Bouffées de chaleurs, transpirations excessives
• Troubles respiratoires (sensations d'oppression)
• Mal-être général

quant aux mal-être psychiques ou émotionnels abordes

• Colère
• Choc émotionnel

• Tristesse profonde
• Peur, anxiété, angoisse
• Etat dépressif
• Perte ou manque de libido
• Surmenage intellectuel et nervosité
• Troubles de la mémoire
• Difficulté de concentration
• Manque d'envie, d'allant, de motivation
• Distanciation émotionnelle (prise de recul)

• Mal-être psychique/émotionnel

La réflexologie est contre-indiquée en cas de : problèmes circulatoires sévères  (phlébite, varice…), fractures, traumatismes des pieds, grossesse.

A l’issue du premier entretien, chaque séance de réflexologie débute par un dialogue où nous abordons vos attentes. Puis, je vous propose de vous installer sur une table de soin ergonomique, en position allongée ou semi-allongée, (tenue confortable recommandée) afin que vous puissiez prendre le temps de vous décontracter.

La pièce est légèrement surchauffée (entre 22 et 24 °C) car le corps immobile, allongé, baisse en température.
Une musique douce d'ambiance accompagne le soin. Je ne parle pas ou peu durant la majeure partie du soin car il est important que vous vous focalisiez sur vos propres ressentis, accueilliez les sensations, sentiments ou émotions qui vous traversent. Cette écoute permet généralement de relâcher le mental et incite au “lâcher prise”. Je peux également être amené à vous interroger sur les sensations de certaines zones réflexes.

Chaque soin est précédé d'une phase de relaxation et de préparation, puis l'action de toucher spécifique est déclinée en fonction des attentes exprimées ou de la problématique : des zones sur le visage, le crâne, le corps, les pieds et jambes peuvent être travaillées indépendamment ou conjointement durant le soin.

Lorsque le soin est terminé, nous prenons le temps d'échanger sur vos ressentis et les miens. Je noterai ces informations afin de préparer au mieux la séance suivante. Je vous fais certaines préconisations qu'il est important de prendre en compte, durant les heures qui suivent, afin d’optimiser les bienfaits de la séance de réflexologie.

 

Il était une fois

On retrouve les premières formes de réflexologie en Asie, il y a près de 4 000 ans. Pratiquée avec l’acupuncture et la moxibustion, elle était considérée comme une pratique médicale, orientée sur le traitement d’un symptôme lié à une douleur.

Une pratique qui traverse les époques et les continents.

Elle se pratique en Asie mais également en Afrique, en Egypte plus précisément, où des bas-reliefs, gravés sur le tombeau d’Ankhmahor (2500-2300 ans av. J.C), atteste de sa pratique. La réflexologie plantaire traverse les mers et on la retrouve chez la plupart des tribus d’Indiens d'Amérique du Nord qui soignent par un travail de pression sur les pieds. Présente en Europe, elle est considérée comme « art curatif » pratiqué pour la royauté dès le XIVème siècle.

Naissance de la réflexologie moderne

La réflexologie moderne, telle que nous la connaissons aujourd’hui, repose sur les travaux initiés par un médecin américain, le docteur William Fitzgerald, qui découvrit qu’en exerçant une pression sur certaines zones du corps, la douleur ressentie par son patient diminuait.  Il publie la Thérapie des zones, il divise le corps en lignes, en bandes imaginaires qui sont dix zones énergétiques : les zones réflexes, c’est à dire la représentation d’une partie de l’organisme à un endroit précis qui en est sa projection en miniature. Il explique qu’une stimulation de la peau dans l’une des bandes affecte les organes ou les glandes situés dans la même bande.

Cette méthode est reprise par les docteurs George Starr White et Joe Shelby Riley, ce dernier établissant des diagrammes détaillés des points réflexes des pieds et des mains.

Puis ce fut Eunice Ingham (1889-1974), une physiothérapeute américaine, assistante du Docteur Riley, qui reprit les théories pour les approfondir en axant ses recherches et expériences sur les zones podales. Elle établit une cartographie des pieds, sur la base du principe de projection du corps sur cette zone, écrivant au début des années 30 le premier traité de réflexologie moderne : « Stories the Feet Can Tell Thru Reflexology » (ce que les pieds peuvent raconter à travers la réflexologie) puis écrivit « Stories the Feet Have Told Thru Reflexology » (ce que les pieds ont raconté à travers la réflexologie).

Mère de la réflexologie moderne, Eunice Ingham sillonna les Etats-Unis pendant plus de 20 ans pour donner des séminaires, des conférences, faisant découvrir la réflexologie. Ces méthodes et son travail sont une référence de la réflexologie moderne.

Ceci dit la réflexologie n’a cessé d’évoluer à travers les âges, les approfondissements, les techniques et protocoles liés à différents courants : métaréflexologie, RTT (réflexologie thérapie totale), Ervé …

Quant à mon approche, elle repose sur des techniques, à la fois occidentales et orientales, ces dernières, que je privilégie, sont issues de la Médecine Traditionnelle Chinoise.