Tout d'abord MERCI d'avoir cliqué sur cet onglet "ma philosophie".

Il a pour but de vous livrer mon humble vision de la portée des pratiques naturelles de santé sur la base de 10 années d'expérience d'activité en cabinet.

Les progrès de la médecine allopathique permettent d'offrir des solutions qui s'avèrent être une forme de  voie d'action afin d'appréhender la santé d'un individu dans une démarche principalement curative. A ses côtés, il existe d'autres approches, préventives,  pour la plupart ancestrales constituant un chemin différent, moins "évident" certes que l'imposition de la chimie au corps, mais qui au fil des siècles ont sans cesse prouvé la possibilité de mobiliser de façon constructive les ressources internes d'un individu.

Le recours à des pratiques naturelles de santé ne s'inscrit pas uniquement dans la démarche de combattre des symptômes en remplaçant l'utilisation de médicaments par autre chose, comme des plantes ou une autre approche naturelle. Cela représente plus une démarche volontaire basée sur le fait que d'autres solutions peuvent exister au quotidien afin de prévenir de troubles éventuels et d'appréhender des tensions physiques et/ou psychiques à travers d'autres voies d'action. Nullement dans la revendication de proscrire l'allopathie, je prône la souveraineté et la responsabilisation de chaque individu quand il s'agit de sa santé.

 

Les axes essentiels via l'ensemble des mes pratiques :

  • Induire de l'harmonie sur les plans émotionnels et physiques, deux sphères inter-liées.
    Je ne suis donc pas dans la volonté ni dans l'imposition de telle ou telle technique, dogme ou même mode de pensée. Mes intentions convergent vers l'Unité, la cohérence interne, vecteur de bien Être et de bien Vivre
  • La prévention

 

L'être humain possède une  formidable capacité d'adaptation face à ce qu'il traverse dans sa vie. Cela lui permet le plus souvent de trouver ses propres solutions afin d’œuvrer dans la vie de la meilleure des façons. Ceci dit, il peut être amené à traverser des périodes délicates voire difficiles. Des dérèglements peuvent s'opérer, qu'ils soient physiques, psychiques ou émotionnels. Nous pouvons tous être soumis, par des évènements de la sphère professionnelle, familiale, par notre culture, notre société, notre alimentation, nos valeurs, des chocs, à des difficultés ou à l'impossibilité de s'adapter, ce qui engendrent des tensions internes, des conflits, des troubles fonctionnels. Le corps parle, l'esprit répond et vice versa.

Sur la base de mon expérience, je me rends compte que ces dérèglements peuvent apparaître rapidement et sont générateurs de mal-être. Bon nombre de personnes continuent d'avancer tant bien que mal, avec leurs troubles, leurs tracas, leurs stress et auront tendance petit à petit à se déconnecter de ce qu'ils sont vraiment, persuadés que leurs pensées dirigent leurs vies. Les ressentis, les sensations deviennent même quelque fois loin d'eux... Je constate que la plus part de ces gens sont "persuadés", "convaincus", "croient" à ce qui est bien ou mal, bon ou néfaste, correct ou incorrect.

L'ego est cette "part" de nous qui compose nos pensées, nos jugements, nos évaluations, nos interprétations, nos valeurs, tout cela sur la base de notre propre éducation, instruction, environnement dans lequel on a évolué, réussites, non réussites, épreuves etc... La connexion consciente et inconsciente à l'ego est ultra rapide et a pour but de nous rassurer, croit-on... Mais malgré cela le mal-être s'installe... quelque chose ne va pas, alors nous rejetons la responsabilité de ce mal-être sur l'autre... et nous  rentrons par conséquent dans une forme plus ou moins consciente de dépendance des actes de l'autre afin de nous sentir bien... S'il suffisait de demander à l'autre qu'il agisse comme nous pensons qu'il est bien d'agir pour que ça aille, ça ce saurait...!

Malgré des définitions quelque peu différentes de l'ego en psychologie, philosophie ou spiritualité, leur dénominateur commun est que l'ego n'a pas de réelle existence, il s'agit d'un "processus dynamique" c'est à dire qu'il est en constante évolution (ce que nous croyons et sommes persuadés à 60 ans est différent de ce que nous croyions quand nous avions 5 ans, puis 15 ans, puis 25 ans ...), donc ce que l'on croit à un moment donné n'est pas forcément le reflet de la réalité objective...

La connexion constante à ce que nous croyons être pourrait avoir comme effet de nous déconnecter de ce que nous sommes réellement. Or, dans la réalité objective, nous sommes :

  • un corps physique qui nous véhicule au quotidien en nous permettant d'interagir avec notre environnement. Il nous permet de ressentir du bien être (et du mal être)
  • un corps mental qui nous permet d'accéder aux fonctions hautes de notre esprit pour réfléchir, trouver des solutions
  • un corps émotionnel qui réagit "naturellement" face aux situations afin de libérer des tensions internes
  • un corps spirituel en relation avec le cœur et non le cerveau, basé sur le sens profond que nous donnons aux choses, nos besoins fondamentaux ...

Ces quatre plans de conscience de notre existence bien réelle n'ont aucun ego.

Le corps physique et mental ne fonctionnent pas sur la base de croyances, ils évoluent (pour la plupart de leurs fonctions) sur la base d'une partie de notre système nerveux (neurovégétatif) sur lequel nous n'avons aucun contrôle. C'est la raison pour laquelle on parle de psycho somatisation en médecine classique, et de décodage biologique et symbolique du corps en médecine énergétique et naturelle.

Le corps émotionnel et spirituel existent bel et bien, ils sont contenus dans notre cerveau reptilien (le premier à se développer dans la vie intra-utérine). Beaucoup de choses nous poussent dans notre culture et société à ne pas dire ce qu'on ressent et d'une certaine façon à contrôler nos émotions et ce qui est nécessaire pour nous ; ces refoulements engendrent de la frustration et du mal-être.

L'intérêt de prendre soin de soi pourrait devenir évident. Si nous nous respectons sur le plan physique et mental en s'octroyant des temps de récupération suffisants par exemple, nous pourrions faire en sorte de mieux fonctionner dans notre corps et dans notre tête, pour nous-même et pour les autres.

Être capable de mieux nous comprendre en identifiant et exprimant nos émotions et sentiments et en comprendre les origines qui sont en relation avec nos besoins permettrait de mettre plus facilement en place des actions protagonistes. Enfin, si nous étions capables de savoir ce dont nous avons besoin (différent de ce que nous désirons) alors nous pourrions en conscience mener des actions qui vont générer du plaisir, du bonheur... et générer des émotions agréables, et générer du "flow" dans le corps et l'esprit...

 

Ma philosophie et la portée des soins prodigués sont en relation avec cette connexion.

Lorsque le corps et/ou l'esprit se dérèglent, il y a forcément une cause à cela. Mon approche allie donc la prévention et accompagnement des symptômes, d'appréhender les origines et les causes des tensions. Les techniques employées (réflexologies, acupression, chromothérapie, approches psycho corporelles) ne sont par conséquent, que des outils (formidables) permettant d'adapter des voies d'action face aux situations et attentes ;  elles permettent des inductions et mobilisations de ressources internes ; les solutions sont contenues en chacun de nous via une forme d'acceptation, de responsabilisation et de lâcher prise.

Bonne lecture des différents accompagnements proposés au sein de l'institut.

Témoignages

« Son écoute, son approche de l’humain sont absolument constantes et bénéfiques pour celui ou celle qui veut s’en sortir. Et surtout il nous apporte la béquille qui nous permet de nous relever par nous mêmes afin de nous revaloriser, nous tenir debout et pouvoir continuer notre chemin dans la certitude d’y être… Une force intérieure qui nous guide.
Quand je me sens en difficulté, je pense à mes quelques images phare, dont Frédéric, pour sa solidité, sa bienveillance, son écoute, ses conseils judicieux. Une grande force tranquille…. »

Patricia
Toulon

« Chaque consultation démarre par une anamnèse précise. Frédéric est très attentif aux attentes formulées. Chaque séance est personnalisée dans sa forme (choix de la méthode) et dans son fond (l’ orientation choisie sur différents plans, organiques, métaboliques, énergétique etc. ). Frédéric est d’un grand professionnalisme. Il est empathique, bienveillant, convivial et cela est, pour ma part, le fondement même d’un bon praticien. Il permet l’instauration d’une confiance mutuelle qui est une des clés de l’impact positif des soins qu’il donne. Tout dans son cabinet permet de nous sentir bien. L’ambiance y est apaisante d’emblée. Ces détails sont essentiels pour moi. Frédéric sait faire ressentir à son client, qu’il est là pour lui (dans le temps imparti du RDV). La vie d’aujourd’hui bouscule beaucoup. Je trouve, dans chaque consultation, un moment précieux qui est le mien. Ce temps offert est vital. »

Sophie
Marseille